Conseils et informations sur le bilan carbone

mardi 1 juin 2010

Le Bilan Carbone de la FFT

En tant que consultant en Bilan Carbone, il est toujours agréable de noter les efforts que font certains organisateurs d'événements dans ce domaine : à Paris, pour le tournoi du Grand Chelem de Roland Garros et à Strasbourg pour le tournoi des Internationaux de Strasbourg.

Depuis 2008, Roland Garros, un des tournois de tennis les plus prestigieux de la planète, fait son Bilan Carbone pour mesurer les Gaz à Effet de Serre émis lors de la quinzaine : 156 000 tonnes d'équivalent CO2, soit les GES annuels de 20 000 Français. 95% des rejets proviennent des déplacements, dont ceux des 400 000 spectateurs.

Mais bien au-delà du chiffre, c'est la mise en place de différentes initiatives pour réduire ces rejets qu'il est important de souligner, avec fort logiquement des actions concentrées sur les déplacements. La Fédération Française de Tennis (FFT) incite le public à venir au tournoi avec des moyens de transport doux, comme les transports en commun (bus, métro..), la mise en place de stations Vélib' provisoires, voire même la création d'un site Internet pour le co-voiturage dédié. Les officiels et les joueurs ne sont pas en reste car leurs chauffeurs ont été formés à l'éco-conduite.

D'autres initiatives ont été développées : dans les allées de la Porte d'Auteuil, des poubelles à tri sélectif ont fleuri. Et pour éviter des les remplir trop vite, les organisateurs proposent des gobelets réutilisables consignés pour un euro supplémentaire (à conserver comme souvenir ou à restituer). Naturellement, l'ensemble des supports papiers (programme, guide du spectateur...) sont imprimés sur du papier recyclé. Plus insolite peut être, les panamas offerts aux invités de marque pour se protéger du soleil ont été fabriqués en papier recyclé et coton biologique. Les serveurs et matériels informatiques ont été réduits au stricte minimum.

Quant aux 60 000 balles jaunes utilisées lors de la compétition, la FFT a développé l'opération balle jaune au niveau national et Roland Garros y participe aussi. Les balles seront broyées pour être recyclées en revêtement de salle de sport offert à des associations et à des centres de rééducation pour personnes handicapées.

Aux Internationaux de Strasbourg (IS), la démarche est beaucoup plus récente, mais la volonté est bien présente. Cette année, le premier Bilan Carbone du tournoi expose des rejets supérieurs à 1000 tonnes d'équivalent CO2. La ventilation de ce résultat (là aussi le transport est très important) permettra une réflexion sur les pistes d'amélioration pour la prochaine édition. Le Bilan Carbone des IS découle d'une charte de développement durable que les organisateurs ont élaboré : évaluer l'ensemble des impacts environnementaux du tournoi, les réduire et sensibiliser l'ensemble des acteurs à la problématique.

Nul doute que le Fédération Française de Tennis est le moteur de ces offensives environnementales qui sensibilisent positivement le public.

Qu'en pensez-vous et connaissez-vous d'autres fédérations sportifs qui vont aussi loin de leur démarche ?

3 commentaires:

jeremy a dit…

Merci pour ce post intéressant.
La FFSA met également en oeuvre une démarche. La FFSA va plus loin que le simple bilan carbone et prépare un outil simple de comptabilité gaz à effet de serre (vs. bilan = 1 année) de l'ensemble de la filière sport auto française.

Carbone 11 a dit…

Merci Jeremy pour votre commentaire.

Il est intéressant de savoir que d'autres fédérations se lance dans ce type de démarche. J'ai publié un article sur le rallye d'Alsace/Vosge avec la mise en place d'une compensation carbone, ainsi que le développement d'un tableur pour calculer les rejets des GES. Est-ce que vous parlez de la même chose?
En tous les cas, je serais heureux d'avoir plus d'informations ou des liens me permettant d'écrire un article sur le sujet.

http://www.bilan-carbone-leblog.com/2010/03/bilan-carbone-alsace-rallye.html

jeremy a dit…

Disons que c'est dans la continuité: il se trouve que le Rallye de France - Alsace (épreuve française des championnats du monde des rallyes) a lancé une démarche dans la continuité de celle mentionnée en épilogue du lien que vous présentez; mais que cette initiative est indépendante, et parallèle, à un chantier très ambitieux entrepris au niveau fédéral (FFSA) de proposer un kit de management gaz à effet de serre allant du simple calculateur à l'application de gestion carbone à tous les clubs.

Enregistrer un commentaire