Conseils et informations sur le bilan carbone

mercredi 30 juin 2010

Le Bilan Carbone du pétrole

Un des apports positifs d'un Bilan Carbone est la réduction de sa dépendance aux ressources fossiles, dont le pétrole.

L'explosion de la plate-forme de British Petroleum (BP) du 20 avril dernier tuant 11 personnes et l'immense marée noire qui s'étend dans le golfe du Mexique nous rappellent l'impact du pétrole sur l'environnement !

Alors pourquoi l'homme emploie autant d'énergie pour extraire cet "or noir" et d'où provient-il ?

Le pétrole fait partie de notre quotidien et bon nombre d'objets qui nous entourent sont issus de cette matière première. Une majorité du pétrole transformé nous sert pour nos déplacements (essence, gazole..) ou encore à nous chauffer (fioul).

En usant de différentes techniques de purification, le pétrole entre dans la confection des matières plastiques (sachets plastiques, revêtements de meubles, automobile, ordinateurs, ustensiles de cuisine...). Les alcools dérivés du pétrole sont utilisés dans l'industrie cosmétique : shampoings, crèmes, parfums, produits de beauté ou  maquillage. Le secteur pharmaceutique exploite de son côté le pétrole pour la fabrication de médicaments comme l'aspirine ou la paraffine.

L'origine du pétrole (et du gaz naturel) que nous extrayons aujourd'hui remonte à plusieurs millions d'années. Sa racine provient d'innombrables organismes vivants (animaux, végétaux) qui se déposent au fond des océans et des lacs où ils sont recouverts, avec le temps, par de la boue et du sable.
En absence d'oxygène, les matières organiques piégées dans les sédiments minéraux poreux vont être transformés par des bactéries en un composé solide appelé kérogène. L'ensemble s'appellera la "roche mère".

En continuant à s'enfoncer vers le centre de la Terre, la "roche mère" va subir une augmentation de température. A partir de 50°C (ou plus selon les conditions), elle va subir une décomposition thermique : le kérogène va d'abord laisser échapper de l'eau et du CO2, puis des hydrocarbures (le pétrole) et enfin du gaz naturel. Plus la "roche mère" descend en profondeur, plus la proportion de gaz naturel sera grande.

Sous l'effet de la pression provenant notamment des gaz et du fait que le pétrole soit plus léger que l'eau, il va remonter vers la surface de la Terre. La progression de cette migration va se dérouler jusqu'à que le pétrole rencontre une roche imperméable qui va la piéger. L'accumulation du pétrole dans le piège va créer un réservoir de pétrole, que l'homme exploite à plus au moins grande profondeur.

Si la migration n'est pas stoppée par une roche perméable, le pétrole peut s'élever jusqu'à le surface de la planète. C'est le cas des sables bitumineux de l'Athabasca au Canada.

Le pétrole est donc d'origine naturelle et sa formation provient d'un très long processus. C'est pourquoi, bien qu'indispensable de nos jours, il est essentiel de préserver cette matière première en la substituant par d'autres solutions alternatives. Les avis divergent, mais il semble que le pic pétrolier sera déroulera dans les vingt prochaines années.

N'hésitez pas à donner donner votre avis, nous serons ravis d'ouvrir le long débat sur le pétrole ici !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Le titre était intéressant et prometteur, très bonne idée de parler du bilan carbone du pétrole.

L'article était intéressant aussi, mais curieusement pas du tout lié au titre. Un peu décevant...

Anonyme a dit…

Intéressant de parler du bilan carnone du pétrole. Mais l'article ne traite pas cette question et ne nous apprend rien malheureusement. C'est dommage.

Carbone 11 a dit…

Communiquer le bilan carbone du pétrole n'est pas une chose aisée étant donné le nombre de paramètres : chaque poche de pétrole aura un résultat différent en fonction de sa profondeur, de sa pureté, de sa localisation...
De plus, il faut déterminer un champ d'application : le bilan ne sera pas le même si nous nous arrêtons uniquement à l'exploitation ou si nous allons jusqu'au produit fini (essence, produit pharmaceutique...).
Si un aspect particulier vous intéresse, je serais heureux d'étudier la question et d'en faire un article.

Enregistrer un commentaire