Conseils et informations sur le bilan carbone

jeudi 28 octobre 2010

Le Bilan Carbon...isé de Facebook ?

500 millions de "friends", la sortie d'un film (The Social Network) sur le créateur, des interrogations sur la confidentialité des contenus... Facebook est sur le devant de la scène depuis ses débuts, mais encore plus depuis plusieurs semaines !
La barre des 500 millions de comptes sur le site a été franchi le 21 juillet dernier. Même s'il n'y a pas forcément une personne physique derrière chaque compte, le réseautage social reste une des activités favorites des internautes. Les entreprises ont également compris la puissance de Facebook et développent des campagnes via des pages "fans" : Mini propose à ses fans de participer à l'élaboration d'un nouveau modèle de voiture pendant que Nike permet d'assister à un entraînement privé avec l'appui d'Arsenal ou de Manchester... Les agences qui proposent des services Facebook font preuve de beaucoup de créativité pour développer les pages de leurs clients !

Le film de David Fincher sur l'origine de Facebook trace un portrait pas forcément à l'avantage de Mark Zuckerberg. Je vous laisse le découvrir. Peu communiquant, les contres-attaques ont été assez discrètes : ne pas répondre aux questions des médias sur le sujet, éviter d'impliquer l'entreprise Facebook dans le film sur son fondateur et effacer cette image du "méchant" Mark Zuckerberg en offrant, la semaine de la sortie du film, 100 millions de dollars à la ville de Netwark (New Jersey) pour la rénovation des écoles.

Facebook est aussi confronté à la défiance (tout est relatif) de ses utilisateurs qui l'accusent de "pirater" leurs données personnelles et en usant (et abusant ?) de changements de règles d'usage du site.


Et quid du Bilan Carbone de Facebook, qui nous intéresse ici ? 

Greenpeace surfe sur le buzz que fait Facebook pour l'interpeler sur la provenance de l'électricité (principalement du charbon) qui fait tourner ses serveurs. Changement de registre pour l'organisation écologique : nous habituant à des actions chocs, elle a décidé de se lancer dans un montage vidéo coquet, mais avec un nom signifiant : "The so coal network" (le réseau utilisant du charbon)...



Inversement, Google a annoncé le 12 octobre sa contribution à un grand projet éolien au large de la côte Est des Etats-Unis pour un montant total de 5 milliards de dollars. Ce projet permettra l'alimentation de 1,9 millions de foyers américains à l'horizon 2020.

Le groupe n'est pas à son premier essai pour la promotion des énergies renouvelables : il a déjà investi dans l'énergie solaire, via la société eSolar, et l'énergie géothermale, via AltaRock.

Et puisqu'on parle de Facebook, je vous propose de retrouver ma page ici ; )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire