Conseils et informations sur le bilan carbone

mardi 2 novembre 2010

Une île à la mer !

Les Maldives...
Son climat agréable, ses magnifiques fonds sous-marins, ses lagons idylliques et ses paysages inouïs en font une destination de premier choix ! Aujourd'hui, le tourisme représente une grande majorité de l'économie de cette République, avec les ressources issues de la mer (pêche et commerce).

Mais les 1199 îles de l'archipel (dont seulement 202 sont habitées) sont menacées par le réchauffement de la planète. Des études montrent que si la température de la Terre augmente de 2°C, le niveau de l'Océan Indien pourrait monter de 5 centimètres... en submergeant la quasi totalité de l'archipel. Le point culminant des îles étant de 2,30 mètres.


La menace est prise au sérieux par le gouvernement en place depuis 2008, année d'élection du Président Mohammed Nasheed. Pour anticiper la catastrophe, il s'est lancé dans une campagne d'achat de terres (en Inde, au Sri Lanka, en Australie) pour ériger les Nouvelles Maldives lorsque les anciennes auront disparu sous les vagues.

Un exemple pour la communauté internationale
Avant ce choix ultime, Nasheed souhaite combattre le réchauffement climatique en étant un exemple pour la communauté internationale. Pour cela, le pays s'est engagé à devenir neutre en carbone d'ici 2020, tout en s'appuyant sur sa principales richesse, le tourisme.

Pour mener à bien cette politique, il se tourne naturellement vers les grandes organisations pour demander des programmes d'aides aux Maldives, comme le retraitement des déchets ou la création de parcs d'énergie renouvelable.

Seulement la lenteur des administrations oblige Nasheed à se tourner vers le privé et de signer un accord de Partenariat Public Privé (PPP). Cette convention tripartite a été signée le 15 mars dernier avec la Compagnie Benjamin de Rothschild et BeCitizen. Ce dernier réalisera le Bilan Carbone du territoire qui détaillera les émissions de gaz à effet de serre issues de tous les secteurs de l'économie dont le transport, le secteur résidentiel, le tourisme, la production d'énergie et la gestion des déchet. BeCitizen apportera ensuite son expertise technique pour orienter les choix du pays pour atteindre l'objectif de neutralité carbone en 2020.
De son côté, la Compagnie Benjamin de Rothschild recherchera les sources financières à travers les institutions financières telle que la Banque Mondiale d'Investisseur Privés, des marchés internationaux, ainsi que du marché du carbone, permettant de réaliser les différents projets.

"Si les scientifiques ne sont pas capables de sauver les Maldives, alors ils ne sont pas capables de sauver le monde"
Les actes de Nasheed visent donc à inciter les autres pays à agir, dans l'espoir de tirer quelques bénéfices pour son pays si un programme pour lutter efficacement contre le changement climatique est finalement lancé. Comme il le dit : "si les scientifiques ne sont pas capables de sauver les Maldives, alors ils ne sont pas capables de sauver le monde".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire