Conseils et informations sur le bilan carbone

lundi 12 septembre 2011

Green Cab ou comment améliorer le Bilan Carbone des taxis !

Certains y sont encore, d'autres sont revenus et il y a ceux qui font leurs valises. Dans tous les cas la trêve estivale touche à sa fin avec les souvenirs et les rêves en tête.

Les frères Schmidt (Mike et john) ont réalisé le leur en créant une compagnie de taxis à Madison, aux Etats Unis (oui, oui, et pas en Alsace malgré leur nom de famille !), lieu de résidence de leurs ancêtres.
C'est en 2010, au moment du renouvellement des contrats de concession pour les taxis et avec un peu de culot, qu'ils présentèrent un projet de taxis écologiques. Le conseil municipal fut très rapidement enchanté. Ainsi la compagnie Green Cab fut lancé et se développa très rapidement.



Mais comment ont-ils réussi dans ce secteur concurrentiel ?

Ils utilisèrent tout simplement le principe d'allier l'écologie dans l'économie d'une entreprise. Pour se faire, ils firent l'acquisition d'une première flotte de dix véhicules hybrides Prius Toyota. En surfant sur un marché où tout le monde souhaite se mettre "au vert", le succès fut présent et très vite dix autres voitures rejoignirent la compagnie.
 En effet, et bien que l'investissement est plus conséquent que pour des véhicules classiques, le retour sur investissement va très rapidement avec la hausse permanente des carburants : les Prius consomment en moyenne 4.7 litres aux 100 kilomètres contre 11 à 15 litres pour les autres véhicules. Cette différence permet à Green Cab de proposer des tarifs très attractifs sur certains trajets à Madison.

Mais au-delà de l'attraction financière, la famille Schmidt propose des services supplémentaires "écologiques" gérés par un complexe logiciel informatique adapté à leurs besoins (un iPad est présent dans chaque taxi qui est connecté au logiciel du siège). 
Lors de votre demande de transport par téléphone, le logiciel compile plusieurs données en fonction de vos souhaits et vous propose tout de suite le prix de la course en fonction de vos options, quel que soit le chemin emprunté par le chauffeur ou le trafic. 
Par exemple, pour être "plus vert", vous pouvez accepter que le taxi fasse du co-voiturage avec un autre client qui prend la même direction que vous. Si vous êtes pressé, vous pouvez vous rendre directement à votre lieu de destination en vous acquittant d'une majoration. 
Et si l'idée vous est venue de vous rendre à un lieu à vélo et que vous avez vu trop grand sur la distance, il vous suffit de contacter Green Cab pour terminer le trajet : chaque taxi est équipé d'un support à vélo !

Le phénomène de taxi "vert" est de plus en plus grandissant aux Etats-Unis. Une compagnie d'Arlington (Virginie) EnviroCab se déclare être "la première à avoir un bilan carbone négatif". De son côté, la municipalité de Boston impose à toutes les compagnies de taxi l'usage de véhicules hybrides d'ici 2015.
Alors à quand les taxis "verts" en France ? Pourquoi cette vague de Green Cab n'est pas encore d'actualité chez nous ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire