Conseils et informations sur le bilan carbone

samedi 17 décembre 2011

Le Bilan Carbone du Père Noël

En surfant sur le net, je me suis arrêté sur le site ConsoGlobe où l'un des rédacteurs s'est amusé à calculer le Bilan Carbone du Père Noël. L'auteur n'a aucune prétention sur l'exactitude du résultat et précise même qu'il est "fasciné par les calculs un peu inutiles qui font rêver" !
Trouvant l'idée très originale, je pars également dans ce calcul fantasque. Pourquoi ? Loin de moi l'idée de lui faire concurrence, mais je dois avouer que je partage son "rêve" de savoir ce que nous coûte vraiment le Père Noël !

Alors les enfants, il coûte combien le Père Noël ?
Comme vous le savez, depuis le 30 octobre, nous sommes au moins 7 milliards sur la planète, avec un rythme d'évolution de 353 015 naissances par jour moins la mortalité. Chaque année, le Père Noël doit donc gérer près environ 129 millions d'enfants supplémentaires.
L'homme en rouge ne distribue des jouets qu'aux enfants de moins de 9 ans. Pour les autres (en particulier les adultes), ils peuvent toujours faire parvenir leur lettre à leurs proches en espérant qu'ils courent pour eux en magasin.



Le Père Noël s'occupe de 1,161 milliards d'enfants ?
Non, non ! Comme le souligne l'auteur de ConsoGlobe, la distribution cible uniquement les chrétiens (33,06% de la population), les athées (2,35%) et les 'sans religion' (11,92%), soit au total 47,33% de la population ou 550 millions d'enfants... le tout en 24 heures - décalage horaire oblige - dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Une chance pour le Père Noël, le taux de fécondité mondial est de 2,47 enfants par femme, ce qui lui permet de réduire ses obligations sur 223 millions de cheminées. Pour réussir cet exploit, il doit s'arrêter 2581 fois par seconde (un bon argument pour justifier à vos enfants pourquoi ils ne l'ont pas vu).
Dans l'hypothèse que la répartition des enfants soit égale sur l'ensemble de notre planète et que la superficie des continents fait 149 millions de km², il va parcourir 149 millions de km lors de sa tournée.
Reste que je n'ai pas réussi à trouver le facteur d'émission (FE) de ses rênes supersoniques (ils se déplacent quand même à une vitesse de 6,2 millions de km/h).

En période de crise économique et soucieux de l'environnement, le Père Noël m'a affirmé qu'il a optimisé ses rejets de CO2 à 115g par km, ce qui lui permet aussi d'obtenir une prime de l'Etat belge cette année.

Le résultat :
Pour effectuer sa tournée de 149 millions de km, ses rejets GES en équivalent CO2 atteignent 17 135 tonnes (soit le même chiffre que mon confrère, qui d'ailleurs précise que cela représente la consommation moyenne annuelle de 2000 Français).

Naturellement, une ou deux incertitudes grossières ou erreurs se sont glissées dans la démonstration, et les commentaires de ce blog sont là pour que chacun porte sa pierre à l'édifice. De mon côté, je vais proposer à l'auteur du texte original de créer en commun une ONG pour l'expertise et le suivi des gaz à effet de serre du Père Noël en y proposant des pistes d'amélioration pour les diminuer...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire