Qu’est-ce qu’une taxe Carbone

Une taxe sur le carbone est une taxe imposée sur la combustion de combustibles à base de carbone (charbon, pétrole, gaz). Plus précisément, une taxe sur le carbone est au cœur de la politique visant à réduire et, à terme, à éliminer l’utilisation de combustibles fossiles dont la combustion déstabilise et détruit notre climat.

Une taxe sur le carbone est un moyen – le seul moyen, vraiment – de faire payer les utilisateurs de combustibles carbonés pour les dommages climatiques causés par la libération de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. S’il est suffisamment élevé, il devient un puissant facteur de dissuasion monétaire qui motive le passage à l’énergie propre dans l’ensemble de l’économie, simplement en rendant plus gratifiant sur le plan économique le passage aux combustibles non carbonés et à l’efficacité énergétique.

La chimie du carbone est puissante mais aussi simple. La quantité de CO2 libérée lors de la combustion d’un combustible fossile est strictement proportionnelle à la teneur en carbone du combustible. Cela permet à la taxe carbone d’être prélevée « en amont » sur le carburant lui-même lorsqu’il est extrait du sol ou importé aux États-Unis, ce qui en simplifie grandement l’administration.

L’essence énergétique de chaque combustible fossile est son atome de carbone et d’hydrogène. L’oxydation (combustion) de ces atomes libère leur énergie thermique mais convertit également le carbone en dioxyde de carbone. Le gaz naturel, avec un rapport hydrogène/carbone élevé, est le combustible à plus faible intensité carbonique, tandis que le charbon est le combustible à plus faible intensité carbonique. Le CO2 libéré par la combustion de ces combustibles s’élève dans la haute atmosphère et y demeure – généralement pendant environ un siècle – emprisonnant la chaleur réémise par la surface de la Terre et provoquant le réchauffement de la planète et d’autres changements climatiques nuisibles.

La teneur en carbone de chaque combustible fossile, de l’anthracite ou du charbon de lignite au mazout de chauffage et au gaz naturel, est précisément connue. Une taxe sur le carbone obéit à ces proportions, taxant le charbon plus lourdement que les produits pétroliers et beaucoup plus que le gaz naturel. Cela facilite la documentation et la mesure d’une taxe sur le carbone.

Comment une taxe carbone est-elle mise en place ?

En utilisant les mécanismes de perception fiscale existants, une taxe sur le carbone est payée  » en amont « , c’est-à-dire au point où les combustibles sont extraits de la Terre et mis dans le flux du commerce, ou importés aux États-Unis. L’imposition d’une taxe sur le carbone incite les consommateurs et les producteurs à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone.

La caractéristique la plus frappante ici est peut-être le fait que la consommation d’énergie aux États-Unis est demeurée en grande partie inchangée depuis 2000.
Le carbone qui est chimiquement lié à des produits manufacturés tels que les plastiques mais qui n’est pas brûlé ne sera pas taxé. De même, tout CO2 provenant de la production d’énergie qui est séquestrée en permanence plutôt que rejetée dans l’atmosphère ne sera pas taxé (ou recevra un crédit d’impôt compensatoire). De plus, certaines propositions de taxe sur le carbone comprennent des exemptions pour les entreprises dépendantes des exportations afin de les aider à rester compétitives sur les marchés mondiaux.

Please follow and like us: